Web TV Web TV
Annonces

Golf d'Arras

Vie du Club d'Arras

Qui fait quoi ?

Directeur : Richard Desort
Président : JP Cuvelier
Correspondant : Bernard Leturgez
Secrétaires : Juliette, Audrey et Virginie
Caddy Master : Lionel
Pros : Ramuntcho Iturioz
          Julie Berton
Green Keeper : JJ Courtin


Randstad Open de France

Si l’Autrichienne Nicole Gergely ne put s’empêcher d’essuyer une larme lorsqu’elle rentra son dernier putt, synonyme de première victoire sur le Circuit européen féminin, elle ne fut pas la seule :  les Arrageois, qui s’investissaient depuis onze ans, voyaient leur « enfant » leur dire adieu.

Eh oui, la Fédération a décidé de rapatrier l’Open de France féminin en région parisienne. Maintenant qu’Arras a donné ses lettres de noblesse à une épreuve dont pas grand monde ne voulait à l’époque, elle le récupère.  Il n’est de grand événement qu’à Paris, c’est bien connu ! Gervais Martel, Richard Desort, Alain Pelillo, les bénévoles de l’A.S.,  peuvent être fiers de ce qu’ils ont fait au fil des années.


C’est donc Nicole Gergely qui a inscrit son nom au palmarès de l’Open de France 2009. On ne l’attendait pas trop cette jeune (25 ans) et solide Autrichienne. Après un premier tour en 71 (13ème), elle monta en régime (67) pour remonter dans le peloton des deuxièmes. Toutefois, le troisième tour (70) la repoussa à trois longueurs de la souriante Sud-Africaine Lee-Ann Pace, impressionnante (65). Et l’on voyait plus comme contestataires la Finlandaise Ursula Wikstrom, toujours aux avant-postes, la Galloise Becky Brewerton, membre à part entière de l’équipe d’Europe en Solheim Cup, ou encore la tenante du titre, Anja Monke.

Mais ni les unes ni les autres ne parvinrent à convertir leurs possibilités de birdies et, à cinq trous de l’arrivée, elles étaient encore une demi-douzaine en course. C’est alors qu’après un birdie au 10, Nicole Gergely en ajouta deux au 13 et au 14. Et, sur ce 14, Lee-Ann Pace, en position pour réussir ce birdie qui l’aurait mise à une longueur de Nicole Gergely, cafouilla au point de sortir du green avec un bogey. D’un -12, elle se retrouva à -10 ! C’était fini.
 
Il ne restait plus que Becky Brewerton pour empêcher le triomphe d’une Autrichienne sans failles qui accumulait les pars. Mais la Galloise connut une conclusion calamiteuse. Le drive du 18 s’égara dans les arbres : coup de recentrage. Là, elle tente le tour pour le tout pour atteindre le green en trois et tenter le birdie qui lui ouvrirait les portes d’un play-off : patatras, un hors-limite. Déjà au club-house, Nicole Gergerly pouvait savourer ce succès dont elle avait pourtant du mal à croire !

Mais elle avait retrouvé le sourire lors de la remise des prix, tout comme Anja Monke qui ne cessa de dire « merci, merci beaucoup ! » Elle était en quelque sorte la porte-parole des joueuses, pas franchement ravies de ne pas revenir l’année prochaine à Arras pour y disputer l’Open de France. Trish Johnson nous a déclaré : « Je ne réalise pas ; c’est un parcours fabuleux, les gens aussi. Mais j’espère revenir pour un autre tournoi. »
 
Gwladys Nocera, N°1 européenne en 2008, affichait aussi sa tristesse malgré le peu de réussite qu’elle connut en Artois. D’autres se montrent sceptiques sur le succès populaire de l’Open en ïle-de-France. Quant à Alexandra Armas, directrice générale du Ladies European Tour, ne cacha pas qu’il souhaitait rester à Arras. Les filles adorent y venir alors qu’ailleurs il faut parfois leur donner des primes pour qu’elles acceptent d’y participer ! L’accueil dans les familles, la convivialité, les liens tissés au fil des années font qu’Arras « c’est autre chose ». Elles parlent de l’Open d’Arras, pas de l’Open de France, c’est tout dire !

Mais le golf de haut niveau à Arras, ce n’est pas fini. L’an prochain, Gervais Martel et son équipe nous donneront rendez-vous pour un événement de qualité. Une nouvelle épreuve du circuit européen ? Un tournoi sur deux jours dans une formule attrayante ? On peut leur faire confiance. Et ils auront « l’aide forte » de la Fédération comme l’a souligné son président, Georges Barbaret, lors de la remise des prix, « pour un événement fort inscrit dans la durée ». La fédé doit bien ça au  club arrageois !
Patrice WIBAUT

Les résultats
    •    Nicole Gergely (AUT, 71, 67, 70, 67, -13), 275 ; 2. Ursyula Winklstrom (FIN, 68, 71, 69, 69), 277 ; 3. Becky Brewerton (GAL, 70, 67, 71, 70), Anja MONKE (ALL, 70, 69, 68, 71), 278 ; 5. Felicity Johnson (ANG, 70, 72, 70, 67), Lee-Ann Pace (AF.S, 72, 68, 65, 74), 279 ; 7. Lisa Holm-Sorensen (DAN, 73, 69, 68, 70), Tania Elosegui (ESP, 74, 71, 64, 71), Rebecca Coackley –IRL, 72, 68, 67, 73), 280 ; 10. Samantha Head (ANG, 69, 74, 70, 68), Stefania Croce (ITA, 70, 71, 71, 69), 281.

ECHOS

Bravo Marion !
Comme l’an dernier, Marion Ricordeau, la jeune joueuse de l’Ailette, amateur, a franchi le cut pour terminer à une honorable 44èmeplace à +4. Ce fut le seul sourire français du week-end :  la meilleure, Caroline Afonso, prend la douzième place ; Gwladys Nocera, qui connut une terrible fin de parcours samedi (77 !), s’est reprise avec un 68 mais pour une 19ème place.

Merci
Le Ladies European Tour a exprima sa gratitude envers le golf d’Arras en offrant une plaquette de remerciement, par l’entremise de son directeur opérationnel, Cyprien Comoy, à Richard Desort, le directeur, et Jean-Pierre Cuvelier,  le président de l’Association sportive.

Tifo
Comme dans les stades de foot, les commissaires bénévoles ont déployé un « tifo » à l’issue de la remise des prix :  « See you next year in Arras ? » Un message « subliminal » ?

Rumeurs
Il se dit que la Fédération ne trouve pas aussi facilement que ça un parcours pour accueillir l’Open de France 2010. Les clubs franciliens réclameraient en effet un dédommagement à la Fédé à cause de la perte d’exploitation, de l’entretien supplémentaire nécessaire, etc. Au bas mot, 60.000 euros (qu’Arras n’a jamais demandés…) qu’il faudrait ajouter à la dotation qui se montait, à Arras, à 350.000 euros… Et Randstad n’a pas l’intention de continuer…

Bollaert
Le derby Lille-Lens a empêché Gervais Martel d’assister à la remise des prix. Alain Pelillo a été son interprète pour exprimer sa grande fierté, ses remerciements à tous ceux qui, depuis des années, l’ont aidé, des bénévoles à l’équipe de terrain en passant par l’administration du golf.

Ellen Smets
La joueuse belge était la seule du Royaume à concourir. Son parcours s’est arrêté vendredi soir avec un score de +8.

Stats
Devinez combien de coups ont étén joués en quatre jours ? 27.906, 13.911 à l’aller, 13.996 au retour ! On a enregistré un albatros (sur le 5), 21 eagles dont deux trous en un (le 3 et le 14), 1.201 birdies dont 150 sur le 13 (par 5) et seulement 26 sur le 12 (par 4), 4.089 pars, 1.302 bogeys, 194 doubles, 27 triples, 4 quadruple (le 1 ? le 8, le 9, le 18) et un quintuple, sur le 13, là où l’on réussit le plus facilement un birdie !

International
Une Thaïlandaise, une Coréenne, une Russe, des Australiennes, Sud-Africaines, Américaines : tous les  continents étaient représentés ; c’est dire l’attrait qu’a suscité Arras au fil des années.

 

 


Remise des tenues de l'Equipe Féminines du Golf d'Arras
le 26 mars 2009

Pascale et Luc Delval  Ets DESAINTGHILAIN, partenaires du golf d'Arras accompagnés du Président de l'AS Jean Pierre Cuvelier et du Directeur du Golf Richard Desort ont remis à la Capitaine de L'Equipe Dames Edith Marchand les nouvelles tenues de l'Equipe féminines, leur souhaitant un très bonne année golfiques.  




le Golf d'Arras va se doter d'un défibrillateur cardiaque,
le docteur Jacques Alsac a présenté l'appareil au cours de l'assemblée Générale du 13 mars. Une formation sera organisée en collaboration avec la Croix Rouge Française avec des volontaires que nous espérons nombreux.


22, rue du Château - 59100 Roubaix
Tél : 0033 (0)3 20 24 04 64
Fax : 0033 (0)3 20 24 61 04
E-mail : contact@lepar.com
Mentions légales